Offre de programmes

La rapidité de travail d’Orfeo permet de mettre sur pied assez vite un concert à vos mesures.

Les programmes sont toujours cohérents musicalement autour d’un thème, et variés de manière à s’adapter à un public pas nécessairement spécialiste.

Voici quelques suggestions :

  • Venise mystérieuse: chœur, solistes Orfeo et 3 /4 musiciens. Musiques rares pour l’église, le carnaval, l’opéra : Rossi, Banchieri, Marcello, Legrenzi, Vivaldi…

  • Le Roy Soleil : biographie en musique, ponctuée de courts récits : naissance, amours, chasse, grandeur et décadence. Lully, Minoret, Delalande, Charpentier
  • Variante avec orgue si l’église dispose d’un bon instrument si possible inspiré de la facture baroque : pièces françaises en miroir avec le programme vocal (Marchand, Couperin…).

  • Nombreuses variations autour de « Bacchus et Flore »: musique issue d’opéras et de cantates profanes de Lully, Purcell, Rameau, Mondonville. Le thème du vin ou celui de la nature peut servir de fil conducteur à une alternance de pièces chorales et de soli ; programme généralement donné en costumes d’époque. (4 à 5 instruments, variante possible avec 3 musiciens)
    • La Gloire de Bacchus : chœurs et chansons mondaines du XVIII° siècle.
    • Bacchus et Flore : le vin et la nature
    • Bacchus et Vénus : ajout de quelques pièces polissonnes mais avec talent, tels « Les Ramoneurs » de Michel Corrette.

  • Baroque pour l’Empereur de Chine ou les incroyables compositions des Jésuites à la Cité interdite (récitant et 4 musiciens)

  •  Musiques sacrées du sud : un panorama de pièces séduisantes de 4 à 8 voix venues d’Italie (Carissimi, Lorenzani, Bencini, Lotti, Vivaldi…) et des Amériques (Esteban Salas, Lopez Capillas, Fernandes..) pour chœur et continuo

  • Grandes œuvres (pour un budget évidemment plus élevé) avec orchestre baroque et solistes professionnels de haut niveau :
    • Cantates de Bach (4, 150, 196, 106…) et Buxtehude
    • Mondonville « Dominus regnavit », « De Profundis », « Caeli enarrant »
    • Programme Vivaldi avec orchestre et une soprano solo (« Magnificat », « Laetatus sum », « Domine ad adjuvandum me », « In exitu Israel »)
    • Purcell : « Didon et Énée » avec « Actéon » de Charpentier (5 solistes)

Avec un délai de 4 à 6 mois, il est possible de monter un nouveau programme pour répondre à une demande spécifique, ou de reprendre un programme ancien (voir liste).

Les instrumentistes sont des professionnels spécialistes du baroque (dont plusieurs professeurs au CNR de Bordeaux) et les solistes, pour les grandes œuvres, sont membres d’ensembles baroques renommés.