Billetterie fermée

La billetterie en ligne pour le concert du 20 juin est fermée. Places en vente à l'entrée du concert.

A suivre...

Nos prochaines dates :

  • 20 juin : Synagogue de Bordeaux
  • 7 juillet : Les Festes Baroques

Newsletter

Pour rester informé de l'actualité d'Orfeo, saisissez votre adresse mail :

Erreur
  • JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : home/ensemblep/www

Orfeo : une belle histoire

30 janvier 1987
Premier concert officiel à l’église Saint-Pierre de Bègles. Le 4 avril, Orfeo remporte un premier prix et un prix spécial Renaissance au concours régional de chant choral de Mérignac (Éliane Lavail préside le jury).

 

 

 

 

 

 

5 janvier 1988 :
Concert dans les foyers du Grand-Théâtre en l’honneur du Bordelais Henry Expert qui a édité 10 volumes de polyphonies de la Renaissance française. Son héritier fait don à Orfeo de nombreuses partitions. Erik Gruchet (6° à partir de la droite) sera le premier membre du groupe à devenir chanteur professionnel ; Michel Mandouze (4° à partir de la droite) chante toujours à Orfeo dont il est le président.

 

 

 

 

 

 

22 octobre 1994

Concert à Jugazan (219 habitants). Orfeo tient à proposer à de très petites communes des concerts de qualité. Jean-Christophe Clair (2° à partir de la gauche) a chanté 4 ans à Orfeo avant de devenir un soliste professionnel reconnu ; à sa gauche, Christian Marion, également contreténor soliste, est resté 19 ans dans le groupe.

 

 

 

 

 

 

26 septembre 1994
Premier spectacle en costumes d’époque avec danse baroque au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux (plusieurs Orfeo, dont le chef, étudient sérieusement le menuet et les contredanses avec un professeur).

 

 

 

 

 

 

 

29 juillet 1995
Orfeo est invité au festival « Encontros com o barroco » à Porto (Portugal). Le répertoire est évidemment français, tant à l’église Sao Francisco que dans les caves Rozes où un bal gascon s’improvise après la dégustation.

 

 

 

 

 

 

 

 


« Les Sauvages » de Rameau (duo et choeur des « Indes galantes ») sont déjà le tube d’Orfeo : un morceau de génie immédiatement apprécié par tous les publics, y compris au Portugal .

 

 

 

 

 

 

 

27 juin 1998
Après un concert à La Brède. Aujourd'hui, 4 des instrumentistes restent des partenaires fidèles d’Orfeo, dont le violoncelliste Paul Rousseau (professeur au Conservatoire de Bordeaux) qui était déjà là en 1988...

 

 

 

 

 

 

 

 

14 mai 1999
Tournée en Allemagne (Stuttgart et Tübingen) ; « Didon et Énée » de Purcell est donné en collaboration avec de jeunes chanteurs et musiciens allemands.

 

 

 

 

 

 

 

 

28 juin 1999
S
pectacle « Folies baroques » au Temple du Ha avec Bernard Causse dans le rôle du grand Mamamouchi (scène des Turcs du « Bourgeois gentilhomme »)

 

 

 

 

 

 

 

 

Août 2001
Tournée en Castille ; le grand organiste Francis Chapelet (qu’on aperçoit en haut à gauche) présente les concerts, ici à Fuentes de Nava.

 

 

 

 

 

 

 

 

8 décembre 2001
Premier concert du nouvel Orfeo à Quinsac (Musique vénitienne). Le groupe vient d’être refondu avec des critères vocaux et musicaux exigeants ; il sera ensuite élargi à 17 chanteurs, effectif qui est demeuré stable et satisfaisant.

 

 

 

 

 

 

 

18 avril 2004
Pour une fois, Orfeo en big band, mais c’est pour la spectaculaire « Messe à quatre choeurs » de Marc-Antoine Charpentier, donnée ici au Festival de Lourdes (puis à Sainte-Croix de Bordeaux) sous la direction de Michel Laplénie, et avec Arpège, l’EVAD et Orfeo de Pau.

 

 

 

 

 

 

 

Mars 2005
Répétition de la « Johannes Passion » de Heinrich Schütz, première coproduction Sagittarius-Orfeo. Michel Laplénie y chante lui-même la partie de l’Évangéliste et toute l’oeuvre est a cappella... Un moment très intense et très gratifiant.

 

 

 

 

 

 

 

13 septembre 2007
Le grand concert des 20 ans d’Orfeo à Saint-Paul de Bordeaux. Françoise Richard dirige le choeur, un orchestre baroque et 4 solistes dans le « Quam dilecta » de Rameau et surtout le « Dominus regnavit » de Mondonville qui fait sensation. L’oeuvre sera reprise 3 fois sous la direction de Michel Laplénie, notamment dans la saison de l’Opéra de Bordeaux.

 

 

 

 

 

 

3 avril 2009
Reprise au Bouscat du spectacle « Enfers baroques » (créé en 2007). Costumes gothiques, fumées et ricanements, Orfeo se régale, en choeur et en solo (ici les sorcières de « Didon et Énée » de Purcell).

 

 

 

 

 

 

 

2 octobre 2011
2 concerts vénitiens à Saint-Bruno (Bordeaux) pour le « Dixit Dominus » à double choeur de Vivaldi et le « Requiem » d’Antonio Lotti, une oeuvre dont la variété et la qualité séduisent le public. On remarque aussi 5 solistes magnifiques dont 4 Sagittarius.

 

 

 

 

 

 

 

3 octobre 2012
Orfeo à l'Opéra de Bordeaux avec Sagittarius. Motet "Dominus Regnavit" de Mondonvile et extraits des Indes Galantes de Rameau. Un concert donné à l'occasion du 300° anniversaire de l'Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

2014

Outre un téléfilm policier (récit ici), Orfeo se produit dans « Les Éléments réunis » d’après Rameau au Théâtre Fémina. Deux représentations et une amusante expérience théatrale.

 

 

 

 

 

 

6 novembre 2016

Orfeo au Pin Galant devant 1400 spectateurs, avec le groupe vocal Arpège, Sagittarius et l'ensemble Zaïs pour "Judas Macchabée" de Haendel, dirigé par Michel Laplénie pour l'un des derniers concerts de Sagittarius.