Françoise Richard

Françoise Richard est née à Bayonne où elle a appris le piano et beaucoup chanté dès l’enfance, en français, latin, basque, gascon et espagnol, pratique courante en ce pays festif. De sérieuses études à Bordeaux aboutirent au Capes de Lettres classiques, agrégation de Lettres modernes et licence d’anglais. Mais l’aimable démon de la musique veillait.

Orfeo existe déjà et son chef, sans cesser d’enseigner les lettres et le latin, mène l’existence chargée du musicien baroque : chercher, arranger, recopier, transposer, faire répéter, articuler et orner un répertoire original et toujours renouvelé. Elle y ajoute une pratique personnelle en concert comme continuiste (oratorios, cantates, une « Serva padrona ») et soprano soliste avec Orfeo ou d’autres groupes (des « Ramoneurs » à l’Ensemble vocal d’Aquitaine en passant par l’orchestre baroque de Montauban ou celui d’Allemagne du Sud), interprétant les compositeurs célèbres aussi bien que rarissimes (Joaquin Garcia, Robert Johnson, l’anonyme de Casale Monferrato et bien d’autres). Ajoutons 19 années d’enseignement du chant à l’École de musique du Bouscat et une bonne dizaine au Centre d’Art polyphonique d’Aquitaine sans compter plusieurs stages dispensés aux amateurs de baroque sur l’île de La Réunion.

Mais comme on n’a jamais fini d’apprendre et de découvrir, la fondatrice d’Orfeo suit chaque été des master classes de basse continue et musique d’ensemble avec Peter Holman, Luca Scandali, Stéphane Fuget, à la rencontre de partitions nouvelles et d’inspirations différentes.

Et ainsi en sera-t-il le plus longtemps possible.